Hoodia P57 : histoire et rôle d’une molécule coupe faim

Dans chaque article consacré au coupe faim naturel Hoodia Gordonii il est question de Hoodia P57, de molécule P57, de principe actif P57 ou encore plus simplement de P57. C’est à la fin du 19è siècle que la plante qui allait plus tard devenir célèbre sous le nom de Hoodia Gordonii apparaît à la communauté scientifique par le biais d’un ouvrage intitulé Le Désert et le monde sauvage, écrit par Arthur Mangin.

La plante Hoodia Gordonii intrigue la communauté scientifique parce qu’on raconte qu’en Afrique les tribus San – vivant notamment dans le désert du Kalahari – utilisent cette plante pour ne plus ressentir les sensations de faim ou de soif pendant 3 à 4 jours.

C’est un des secrets de ces tribus pour partir plusieurs jours d’affilée à la chasse.

P57Que se cache t’il derrière ces 3 caractères ?

Découvrons-le ensemble tout au long de cet article …

C’est en 1996 que Lee Brown un modeste employé du Laboratoire Phytopharm isole la molécule P57 de la plante Hoodia Gordonii.

Cette molécule que j’appelerai aussi principe actif masque la sensation de faim ou de soif de ceux qui consomment du Hoodia Gordonii. De plus, cette diminution alimentaire ne réduit ni l’énergie ni la vitalité.

Elle agit de la même manière que le glucose – en apportant une information de satiété – au niveau de l’hypothalamus.

Ses 4 avantages face au glucose :

– elle est beaucoup plus rapide
– son action est plus durable que le glucose
– elle ne fait pas prendre de calories
– elle facilite la perte de poids

Le principe actif P57 est tellement puissant que son signal arrive immédiatement au cerveau et stoppe net l’envie de manger.

Sans ce leurre qui permet de maigrir, il faut

– manger
– attendre que le taux de glycémie augmente
– attendre que le cerveau reçoive et analyse ce taux
– attendre que le cerveau renvoie la sensation de satiété (vous ne ressentez plus la faim).

Ces propriétés coupe faim intéressent bien évidemment les laboratoires pharmaceutiques. Phytopharm travaille donc avec Pfizer jusqu’à ce que ce dernier ne jette l’éponge en 2002.

Le projet de Pfizer était de fabriquer synthétiquement – chimiquement – cette molécule afin de la commercialiser à grande échelle. Les recherches sont abandonnées en 2002.

Pourquoi abandonner de telles recherches ?

Parce qu’au cours de leurs recherches ils découvrent que :

– seule la plante poussant naturellement en Afrique du sud contient la molécule active P57
– seule la pulpe de la plante contient cette molécule
– cette molécule n’est pas reproductible avec des moyens industriels

Le Hoodia P57 reste un coupe faim naturel. Il ne s’agit pas d’un médicament ou d’un produit industriel. Le principe actif contenu dans le Hoodia Gordonni aide à la perte de poids, c’est une façon demaigrir naturellement et sans effort.

Il n’a pas d’effet secondaire contrairement à un médicament et ne rend pas de mauvaise humeur comme de nombreux coupe faim chimiques.

PS : C’est un outil de perte de poids qui peut-être utilisé pour combattre l’obésité.